La Guerre de la Force

Plusieurs factions s'affrontent pour la défense de leur cause.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre secrète

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Rencontre secrète   Jeu 21 Sep - 20:23

Les bas fonds de Coruscant, c'est ici que se regroupe tout les petits voleurs, sans abris et autres bandits de basétages.


Dernière édition par le Jeu 12 Oct - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Ven 22 Sep - 17:13

AVD0006

L’arrivé à l’entrepôt 26-B

[Vendeur d’arme des bas-fonds de Coruscant > Coruscant]

Citation :
Le quartier des ferrailleurs faisait parti de ses quartiers de Coruscant dans lesquelles les autorités n’allaient que très rarement. Emplis d’usines et de manufactures, traitant les déchets métalliques et autres transformations d’acier et matériaux en tous genres, on trouvait dans ce coin de la cité capitale plus de droides que d’humanoïdes.

C’est la raison qui a aussi fait de ce quartier l’un des plus mal famé de la ville. Voleurs, escrocs en tout genre, contrebandiers, chasseurs de primes… Ils y ont tous établie une sorte de pied à terre, si ce n’est une base complète. Le lieu a souvent été le théâtre d’affrontements entre clans voire de guerres sanglantes entre malfrats.

Autant dire que se promener seul dans les ruelles du quartier des ferrailleurs est déjà osé en soit mais le faire sans être armée relève de la folie.

Akarias connaissait un peu ce quartier, pour y avoir séjourné une courte période alors qu’il était recherché pour le vol d’une cargaison d’épice. Il avait conservé le réflexe de toujours avoir la main sur la crosse de son blaster, prêt à dégainer au moindre son suspect. Il avançait prudemment, l’oreille dressée et le regard vif. A cette heure tardive, les usines tournaient à plein régime mais les humanoïdes et autres responsables avait déjà terminé leur journée. Il ne croisait pas grand monde, seul quelques droides errants et un ou deux chiens des égouts.

Les entrepôts se situaient au centre du quartier, devant faciliter l’accessibilité des transports. Ils étaient légèrement surélevés par rapport au reste du quartier, démontrant la séparation entre la zone de travail et celle dédiée au ravitaillement.

Les quatre blocs d’entrepôts A, B, C et D n’étaient quasiment pas gardés. Seul quelques droides de sécurité et quelques droides de maintenance tournaient atour des entrepôts. Il n’était donc pas rare de voir s’infiltrer entre les lourdes portes des battisses une foultitude d’individus tous plus louche les uns que les autres, devant y tenir réunions ou confrontations.

Akarias entra, se frayant facilement un chemin jusqu’aux portes de l’entrepôt 26-B. Il avait réussi à éviter d’être repéré et se félicitait de ne pas être en retard. Il avait même quelques minutes d’avance.


*Avec un peu de chance, le général ne sera pas encore là, pensa-t-il.*

Il poussa l’un des battants qui répondit par un grincement alarmant, mais personne ne sembla réagir. Il referma la porte comme le voulais la coutume entre hors la loi lorsqu’ils se donnaient rendez-vous. Cela indiquait que personne ne s’était infiltré sans y être convié. A bien y réfléchir, Akarias n’avait jamais compris cette coutume, pensant toujours que si quelqu’un souhaitait s’inviter sans être repéré, il refermerait de toute façon la porte derrière lui.

En quelques secondes, les yeux du Zabrak s’habituèrent à l’obscurité ambiante. Il repéra au fond de l’entrepôt le bloc électrique et donc la commande des lumières. Il entreprit de déplacer trois caisses à coté du bloc sur lesquelles il s’installa plus ou moins confortablement, la main sur l’interrupteur. Ainsi posté, il pourrait voir entrer le général… La lente attente commença.

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Ven 22 Sep - 18:41

( Coruscant > bureau du général Arkanius)

Le général marchait d'un pas vif le regard baissé, la capuche sur la tête. Il savait que le coin n'était pas le lieu où un général devrait se trouver, mais ce message l'intriguait et il souhaitais vivement connaitre la personne qui osait le convoqué.

*Il a dit quel entrepôt ? 26-B il me semble.*

Il continua d'avancé, mais un mauvais préssentiment le tracassait. Sa main se dirigeat immediatement vers sa ceinture. C'était là qu'il portait son sabre.

*Je préfererais ne pas avoir à m'en servir, mais bon...*

Il trouva enfin l'entrepôt, une marque de pas dans une flaque d'huile lui confirma qu'il était au bon endroit et que son interlocuteur y était aussi. Il entra puis referma la porte derrière lui. Le coin était sombre et des rats courait dans tous les sens, il attendit que son rendez-vous se dévoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Ven 22 Sep - 19:22

AVD0007

La rencontre

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Corsucant]

Citation :
Des bruits de pas... Ils s'arrêtent... puis reprennent. Un léger bruit métallique sur la porte. Une tension, un grincement puis la porte qui s'ouvre dans le fracas qu'on lui connaît. Une silhouette... Un humanoïde apparemment... Encapuchonné.

L’individu entre. Il referme prestement la porte. Bien que très agile une très légère tension peut se lire dans ses mouvement.

Quelques rats fuient dans les profondeurs de l’entrepôt. La porte se referme enfin. Puis, à nouveau, les ténèbres, envahissantes, enivrantes…


*Est-ce lui ? pensa Akarias. Hmmm qui d’autre pourrait-il être…*

Akarias baissa le levier et toutes les lumières de l’entrepôt s’allumèrent d’un coup. En quelques secondes les yeux du Zabrak s’acclimatèrent à cette nouvelle luminosité. Si l’individu avait été gêné par le soudain changement de lumière, il n’en avait rien montré, resté stoïque, immobile… peut-être cherchant du regard son interlocuteur.

Le contrebandier sauta au bas des caisses avec habilité et fit quelques pas en avant. Il avait les mains dans les poches. Il mesurait environ 1m80 et portait un lourd manteau noir sans capuche, avec des poches assez basses et très larges. Son crâne chauve exhibait fièrement les petites cornes si propres à sa race. Il avait un tatouage sur le visage, une de ses marques démontrant l’expérience et la longévité des zabraks.


- Arkanius je suppose ? Ou plutôt devrais-je dire Général Arkanius…

Il observa la réaction de son interlocuteur encapuchonné mais ne vit rien.

- Je vois que vous êtes seul… Ce qui ne me garantit pas qu’il n’y a pas toute une escouade de soldat républicain derrière les portes mais bref…

Il sortit les mains de ses poches, les mettant bien en évidence.

- Je pense que nous n’aurons pas à nous battre, je tiens juste à vous parler… Si je suis bien sûr que vous êtes celui qu’il semblerait.

Le contrebandier observa son interlocuteur en silence, attendant qu’il s’exprime.

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Corsucant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Ven 22 Sep - 22:49

A peine Arkanius était-il entré que toutes les lumières s'allumères, mais son ncasque obsorba ce surplus de luminosité subite. Il vit un zabrak sauté près de lui, puis celui-ci lui demanda confirmation de son identité.

- En effet, je suis le Général Arkanius, Général en chef des armées de la république. Je suis en revanche outré que vous pensiez que je sois venu accompagné. Le message disait "seul" et je suis seul.

Il se tut et observa le Zabrak dans les yeux.

- Bien, quel est la raison de votre demande ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Sam 23 Sep - 17:41

AVD0008

La proposition

[Entrepôt 26-B >Quartier mal famé> Coruscant]

Citation :
Akarias observa le général une bonne minute. Le calme apparent de l’individu était remarquable. Il avait reçu un message à peine signé, lui demandant de descendre dans un des quartiers de la ville les plus mal famé, sans escorte, pour y rencontrer un individu hors la loi et qu’il ne connaissait pas. Malgré toute son imagination, Akarias ne pu comprendre pourquoi le général n’était pas plus nerveux.

- Etes vous stupide ou totalement inconscient, général ? Avec tout le respect que j’ai pour les hommes de votre rang, je ne peux m’empêcher de penser que si tous les généraux de la République se rendrent seul en rendez-vous avec des criminels, il n’est pas étonnant qu’il leur arrive toujours des bricoles.

Akarias laissa s’écouler un quart de seconde. Le général voulu réagir.

- Non, non général… Ne répondez pas. Je me suis laissé aller… Je n’aurais pas dû m’exprimer ainsi… Cependant, sachez que je trouve votre comportement quelque peu surprenant. Il est bien sûr évident que je vous avais mandé de venir seul… Mais, de là à ce que vous le fassiez vraiment… Votre courage force le respect et veuillez me pardonner si je vous ai blessé.

Il fit encore un pas vers Arkanius qui ne bronchait toujours pas. Le contrebandier lui tendit la main.

- Mais peut-être n’avez-vous pas eu le temps de vous renseigner à mon sujet. Je suis Akarias von Dorten et je pratique des activités disons… A la limite de la légalité telle que vous la concevez. Pour être totalement honnête avec vous, j’ai commencé mon métier grâce à un vaisseau que j’avais dérobé dans vos chantiers de Bilbringi. Je l’avais renommé l’Iron Fire. Bref, en vous passant les détails dont vous n’aurez de toute façon rien à faire, sachez que je suis aujourd’hui dans l’incapacité la plus totale de poursuivre mon activité, n’ayant plus de vaisseau. Et c’est là que je pense que nous pourrions nous aider mutuellement.

Il observa quelques secondes le général qui ne bougeait toujours pas.

- Je tiens de source sure, et ne me demandez pas lesquelles, que vous vous intéressé très fortement à certaines activités douteuses pouvant avoir lui sur des mondes éloignés de Coruscant. En particulier le monde de Muunilinst. Alors comme je n’ai plus de travail et que je ne vois pas vraiment aller bosser dans une chaîne de fast-food pour les trente prochaines années de ma vie. Et comme je ne pense pas que vous me pardonneriez un nouveau vol de vaisseau dans un de vos chantiers, aussi mal gardés soient-ils… Je vous propose, et parce que j’ai cru comprendre que vous n’arriviez pas à obtenir les informations que vous vouliez, de « travailler » pour vous quelques temps, histoire de vous aider à éclaircir vos zones d’ombres. Je pense qu’il se trame des choses dont peu de gens peuvent soupçonner l’existence et que votre République devrait au moins en être au courant…

Akarias laissa un sourire éclairer son visage.

- Bien entendu, vous comprendrez que mes services ne sont pas gratuits et que je n’accepterai jamais une simple paye de soldat républicain. J’attends de la part de la République, une contribution à la hauteur des renseignements que je lui apporterais… Qu’en dites vous, Général ?

Le contrebandier observait le général d’un œil amical, la main toujours tendu.

[Entrepôt 26-B >Quartier mal famé> Coruscant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Sam 23 Sep - 18:21

L'étonnement de voir un bandit lui parlé sur ce ton l'irrita au plus haut point. En effet, il était venu et avait suivis toutes les revendications du bandits et celui-ci se permettait de le critiqué. Evidement, il ne serra pas la main du Zabrak, prestige oblige, si on apprenait qu'il rencontrait des malfrat dans les quartier mal famé de Coruscant, se serait la guerre civile assuré.

- Pour commencé, je vous prierais de me parler avec le respet dut à mon rang, ensuite, je ne sais pas d'où vous tenez vos informations, mais je ne souhaite en aucun cas une présence sur Muunilinst. Cependant, j'aurais peut être besoin de vous sur Tatooïne. En effet, l'activité des chasseurs de primes commence à y devenir inquiétante.

Il fit une pause et vérifia que personne d'autre ne se trouvait là.

- Je comptait envoyé les défenseurs galactique, mais vous passerez plus innaperçut qu'eux. Voilà, un agent républicain ne réponds plus depuis deux jours, je voudrais que vous enquêtiez là-bas, mais vous ne devrez pas vous faire repérez. Si vous veniez à être capturé, la république niera tout implication. Parlons maintenant de vos honoraires. Quelles sont vos exigeances ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Lun 25 Sep - 1:35

AVD0009

Un départ pour Tatooïne ?

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

Citation :
Akarias observa le général encore quelques secondes avant de détendre son bras, ramenant sa main en arrière. Il secoua doucement la tête de gauche à droite.

- Il m’eut étonné de trouver un ami en ce lieu. Soit général, puisque nous ne serons pas camarades d’infortune, parlons entre hommes d’affaires.

Il fit deux pas en arrière et se redressa de toute sa stature. Il paraissait plus imposant, plus sûr de lui. Il redressa le menton et jeta son regard dans les yeux d’Arkanius.

- Votre rang, Arkanius, ne représente rien pour un hors la loi. Si nous ne somme pas ami, alors je suis qui je suis et vous êtes qui vous êtes… Deux hommes dans les bas-fonds de Coruscant qui vont peut-être faire affaire. Alors je ne vous serai pas supérieur et inversement.

Il attrapa calmement un bloc de donnée qu’il avait dans une de ses poches et le parcouru quelques secondes. Puis, dans un rapide mouvement, il releva la tête, stoïque. Aucune expression ne se lisait sur son visage, le sourire qu’il avait arboré jusqu’à présent avait disparu.

- J’étais disposé à vous offrir mon aide pour que vous puissiez obtenir des informations sur le système de Muunilinst. Si vous pensez n’avoir rien à en apprendre, c’est votre problème. Je n’irais pas perdre mon temps à glaner ce que je peux pour une République que ne se préoccuperait même pas de ce qui devrait la concerner.

Son regard c’était fait plus lugubre mais il n’y avait aucune méchanceté dans les yeux du contrebandier. Akarias, semblait neutre envers son discours et le général.

- Tatooïne ce n’est pas Muunilinst, général. Que vous y ayez envoyé des hommes, ça vous regarde, qu’ils ne répondent plus à vos message c’est votre problème. Envoyez l’armée, envoyez les Défenseurs galactique ou même les Jedis, et vous aurez une guerre sur le dos.

Il commença à marcher vers la gauche, toute en détournant son regard du général.

- Les seigneurs du crime ne sont pas des enfants de cœur. Ils n’ont pas de structure, pas de processus, pas de procédures officielles et lourdes. La République pourrait être mise à sac par un groupuscule d’individus si ils en avaient envie. Et vous savez pourquoi Général ?

Akarias s’arrêta et observa à nouveau le général Arkanius.



- Parce que pendant que vous respecterez vos hiérarchies, vos procédures, que vous passerez pas les voies officielles, la diplomatie, les réunions, les décisions soumises au sénat, les ordres et les actes, et bien eux, se seront contenté de venir, de frapper et de repartir. Ils seront à nouveau dans la bordure extérieure que vous commencerez à peine à entamer la phase de coordination. Oh bien, sûr, la République ne tombera pas. Il faudra bien plus qu’un seigneur du crime pour la faire tomber… Mais un ou plusieurs généraux… C’est très largement à leur hauteur.

Il lança le bloc de données au général qui l’intercepta en plein vol sans la moindre difficulté.

- Lisez, ça fait les grands titres, général. « Sur ordre du président de la guilde, tout le trafic interplanétaire en partance de la planète Tatooïne, propriété de la guilde, sera stoppé à partir de ce jour, et ce, pour une période indéterminée. Toute tentative de décollage sera pénalisée par désintégration… » blablabla, blablabla… Vous savez ce que ça signifie général ? Qu’ils ont votre homme, qu’ils savent qu’il y a quelque chose de louche et qu’ils ont déjà envoyé des chasseurs de primes dans toute la galaxie pour savoir de quoi il en retourne.

Akarias reprit sa marche.

- Tatooïne, c’est un vrai nid de serpent. Avant même qu’on s’y soit posé, Jolnar de Mu est au courant de l’identité du vaisseau, de son équipage, de la marchandise, de sa provenance, de l’âge du capitaine et même de la couleur de son caleçon. Et vous voudriez que j’aille là-bas ? Ils sont affilé aux Hutts et tuent avant de poser les questions.

Le contrebandier s’arrêta et leva les yeux au ciel, basculant sa tête en arrière.

- Et dans le fond général, nous savons tous les deux que vous ne pouvez envoyer personne… Personne d’autre qu’un hors la loi qui passera sans doute plus inaperçu que n’importe lequel de vos espions.

Il s’approcha à nouveau du général.

- Les contrebandiers sont nombreux sur Tatooïne. Il n’est pas étonnant que l’un d’entre eux arrive. Il en arrive toutes les heures, surtout à Mos Espa.

Il essaya de distinguer les yeux du général derrière son lourd casque.

- J’accepte de me rendre sur Tatooïne et de voir ce qui s’y trame au sujet de votre « espion ». Mais voilà mon prix : Je veux un vaisseau, un YV-260 et pas au couleur de la république. Je veux qu’il ait un système de brouillage et un bloc de code d’accès estampillé d’environ 300 000 codes. Un équipage que je choisi moi-même et sur lequel vous n’aurez aucun droit de regard. Une cargaison d’épice pour remplir les soutes d’une valeur de 55 000 crédit (55kg), et de préférence une cargaison que la république viens tout juste de récupérer et qu’elle n’a pas encore enregistré dans les registre de cargaison illicite et enfin, trois modules de courses qui seront ma marchandise officielle.

Le contrebandier marqua une pause.

- Vous voulez que j’aille du Tatooïne, j’irai. Mais il faut que je passe pour un vrai contrebandier pas pour un gars qui n’a rien à y faire. Ah, et inutile de préciser que la cargaison d’épice sera vendu pour le bien de votre enquête et que je conserve le vaisseau pour la suite de ma carrière. Dans le fond, ça devrait vous convenir. La vie de votre espion ou tout du moins les informations s’y référant contre un vaisseau et une cargaison d’épice… D’autant que vous évitez, et une guerre, et de faire tuer d’autre de vos hommes…

Akarias ne bougeait plus, il observait le général.

- Ces conditions vous semblent-elles aussi convenables qu’à moi, général ?

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

_________________
Inventaire
Personnage


Dernière édition par le Sam 30 Sep - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Lun 25 Sep - 19:43

Arkanius écoutat sans bronché les demndes du Zabrak, mais là, il en demandais trop.

*Non mais, il se prend pour qui, des comme lui j'en trouve à la pelle !*

- Pour commencé, je vous préciserais que des mercenaires comme vous je peux en avoir 10 en un claquement de doigt, alors pour vos exigences, nous allons les revoir à la baisse. Tout d'abord, le vaisseau sera un Chasseurs lourd de type Broadside avec les modification que vous avez demandé, ensuite vous aurez une cargaison de 20 000 Cr d'épices, et votre cargaison officiel devra être remis à un contact de la république à Mos Espa, il se nomme Barty Krypto. Pour l'équipage, vous faites comme vous le voulez, cela vous va ? Bien entendu, l'argent récupéré avec les épices me sera remis, je vous accorderais une prime de 5000 Cr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 2:16

AVD0010

L’offre qui ne pouvait convenir…

[Entrepôt 26-B >Quartier mal famé > Corsucant]

Citation :
Akarias écouta la supplique du général sans mots dire. Puis, à la fin de la réplique d’Arkanius, il recula de quelques pas et observa longuement la porte.

*C'est un homme de foi et de conviction, j'aime ça... Mais pourquoi est-il aussi revèche... N'a-t-il jamais eu à faire à autre chose que des hommes lui étant soumis? pensa Akarias.*

- Peut-être général… Peut-être pouvez vous avoir 10 mercenaires en un claquement de doigts… Mais certainement pas des comme moi… Vous leur donnerez ce que vous m’avez proposé et dès qu’ils auront posé le pied sur Tatooïne, ils iront droit vers Jolnar et lui proposeront de leur dévoiler tout ce qu’ils veulent pour un prix supérieur au votre... N'oubliez pas général, ce n'est pas vous qui êtes venu me chercher mais bien moi qui suis venu à vous, je n'ai qu'une seule parole...

Il observa le général.

- Je pensais que vous étiez un homme de bon sens général… Que voulez vous que je fasse d’un croiseur Broadside… Qui ira croire qu’un contrebandier est assez fou pour avoir volé un vaisseau de combat à la république et qu’il l’a gardé pour se balader dans toute la galaxie… Non général votre vaisseau est peut-être une perle pour les combats spatiaux mais croyez moi, il ne vaut rien dans le milieu de la contrebande. Et puis, sauf votre respect, un YV-260 vaut moins cher qu’un Broadside et de très loin. Alors si ce sont des économies que vous voulez faire, sachez que vous vous trompez…

Il baissa les yeux et souffla. Puis, il regarda à nouveau le général. Akarias avait le regard d’un homme compatissant, celui de quelqu’un qui voulais faire comprendre à son interlocuteur qu’il ne cherchait vraiment pas à l’escroquer.

- La cargaison d’épice que vous me proposez ne sera certainement pas suffisante pour les besoin de l'enquête général. Si il vous est passé par l’esprit que je comptais la vendre pour me payer des vacances dans une station balnéaire de Manaan, vous vous êtes trompé. Il faudra que je paye, que je soudoie, que je corrompe un grand nombre de personne pour que notre petite « enquête » passe inaperçu… Et les personnes qui empocheront ces crédits ne compte pas par dizaines ni par centaines… Sans compter que si je veux pouvoir franchir le blocus pour vous faire un rapport il faudra à la fois tous mes talents de contrebandier mais aussi avoir graissé la patte de certains controleurs aériens...

Akarias secoua la tête en signe de dépit.

- Non général, je ne cherchais pas à vous escroquer… J’ai étais le plus honnête possible avec vous et j’ai essayé de coller au mieux à vos besoins. Je ne demandais ni plus ni moins que ce qui était indispensable et rémunérateur, avec la plus parfaite franchise. Mais il me semble que la République ne peut plus se permettre de payer ce qu’il faut pour sauver ses hommes et éviter les conflits… Général Arkanius, n'oubliez pas que je suis venu à vous alors que je suis sous arrêt républicain pour le vol d'un de vos vaisseau... Vous pourriez me faire arrêter et emprisonner mais je suis venu tout de même. J'ai confience en votre bon sens et en votre foi envers votre République...

Le contrebandier releva la tête.

- Je ne puis accepter vos exigences, désolé, et toutes mes condoléances à la famille de votre contact. Je n’irais pas risquer ma vie et celle de mon équipage pour rien, comprenez moi général…

Il commença à marcher vers la porte et tout en se dirigeant vers le battant qu’il avait ouvert ajouta :

- Ah moins que vous n’ayez autre chose à ajouter… Mes hommages général et sachez que je vous salue en toute amitié.

Et il attrapa la poigné de la porte, se préparant à l’ouvrir.

[Entrepôt 26-B >Quartier mal famé > Corsucant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 20:02

Arkanius regarda le zabrak s'éloigné, il faut dire que son argumentation était vraiment convaicante.

*Pfff...J'ai horreur de rencontrer des gars intéligent...*

- Bon, il est vrai que tu t'es proposé spontanément et que ton aide me serait utile, alors j'accepte tes conditions, simplement, comptes-tu garder le vaisseaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 20:21

AVD0011

Un accord peut-être trouvé…

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

Citation :
Akarias s’arrêta à la réponse du général. Il l’observa quelques secondes et relâcha la poigné.

- Hmmm… Je comprends votre interrogation, général. Et pour être totalement honnête avec vous, je souhaite conserver le vaisseau, c’est exact, comme précisé il y a cinq minutes.

Le contrebandier s’éloigna de la porte en direction de son interlocuteur.

- Je conçois parfaitement que vous soyez embêté vis-à-vis de la République pour le « don » de ce vaisseau, qui, au final sera mon unique rétribution puisque je vous rendrai l’argent de la vente des modules de courses.

Akarias sembla réfléchir un instant.

Alors voilà ce que je vous propose général Arkanius. J’essaye de dépenser au minimum les recettes de la vente d’épices et si il y a du reste, je vous le remettrai aussi. Et je passe un autre accord avec vous. Si vous avez besoin de mes services pour le futur, à condition que je survive à cette mission sur Tatooïne, je m’engage à vous aider et à aider la république dans la mesure de mes moyens.

Il garda le silence quelques seconde avant d’ajouter :

Comprenez ce que ça signifie pour moi général… Je ne tiens pas à m’affilier à la république et j’ai toujours souhaité être indépendant de tout pouvoir politique… Mais parce que vous êtes vous et que je pense que de cet entretient peut naître plus qu’une simple relation d’affaire, je m’engage à vous aider vous, le général Arkanius, et d’aller à l’encontre de mes principes les plus élémentaires. Mais qu’on soit bien d’accord, vous trouverez un allier en ma personne mais la république continuera à me verser un écot de mercenaire pour mes service. La différence c’est que je répondrais le plus favorablement possible à vos demandes générales. Bien entendu, si cela peut vous aider, personne n’est obligé de savoir comment j’ai eu ce vaisseau…

Il s’approcha à deux pas du général et lui tendit la main.

Alors général pensez-vous que nous pourrions devenir plus que de simples ennemis qui s’entendent sur une mission ?

Akarias fit un large sourire en signe d’une amitié peut-être naissante.

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 20:26

Arkanius était un peu soulagé, en effet si on avait découvert qu'il donnait des vaisseaux aux mercenaires...

*Cela serait un agent très utile...*

Il tendit la main.

- Bien, l'accord me paraît très honnête, nous reparlerons de vos honoraires dans mon bureau lorsque vous viendrez me faire votre rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 20:53

AVD0012

Un accord est trouvé.

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant ]

Citation :
Les deux interlocuteurs se serrèrent la main franchement.

- Voilà ce que je vous propose général. Occupez vous du vaisseau et de ses aménagements et laissez moi deux jours. Pendant cette période, je vais contacter les membres de mon équipage et leur donner rendez-vous sur Correllia. Pourriez-vous me mettre à disposition un équipage pour le voyage jusqu’à Correllia ? Ca sera plus rapide que de les attendre ici sur Coruscant.

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant ]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 21:10

Arkanius écouta les dernières demandes du zabrak.

- Bien, tenez 20 Cr, pour la navette, votre vaisseaux vous attendra sur Correllia avec les modifications et les marchandises. Autres chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 21:25

Citation :
Akarias pris les crédits que lui tendait le général. Il les mit dans une de ses poches.

- Bien général, je pense que nous nous sommes tout dit… Que souhaitez vous que je fasse pour votre contact, que je le ramène en vie si possible ? Que je m’assure de ce qu’il a dit ? Ou vous me laissé libre de décider ?

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 22:23

Arkanius écouta attentivement le zabrak et réfléchit.

- Pour tout vous dire, il me semble très peu probable qu'il soit encore en vie, mais il faut que je sache ce qui c'est passé, mort, documents disparut, commanditaire, tout quoi, voilà autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 22:30

Citation :
- J'essayerai d'en apprendre le plus possible et de faire le plus vite possible. Je suppose qu'un contact m'attendra à Correllia pour m'indiquer l'endroit ou se trouvera mon vaisseau? Et dois-je entrer en contact avec quelqu'un sur Tatooïne?

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 22:49

- Votre contact se nomme Magon Orn, il vous attendra à Correl, dans le ghetto. Sur Tatooïne, je n'avais que l'homme dont je vous parle comme espion, alors il faudras vous débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 22:53

Citation :
- Très bien général, je ferais de mon mieux pour satisfaire vos attentes. Maintenant, si vous me le permettez, je vous demanderais de bien vouloir quitter cet endroit en premier, ça évitera d'éveiller les soupçons... Je quitterais ce lieu dans une heure environ.

Akarias salua le général et se dirigea vers le fond de l'entrepôt vers l'intérupteur

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Arkanius
Général de la République
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : Coruscant
Emploi : Général des forces de la République
Argent : 9650 Cr
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mar 26 Sep - 23:13

Arkanius baissa la tête en signe de salue, remis sa capuche sur sa tête et sortit dans la rue sombre et pris immédiatement la direction de son bureau.

(Coruscant > bureau du général Arkanius)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerre-de-la-force.ephpbb.com
Akarias Von Dorten
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Quelque part dans l'espace connu
Emploi : Contrebandier
Argent : 120 Cr
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Rencontre secrète   Mer 27 Sep - 15:53

AVD0013

Les premières retrouvailles

[Entrepôt 26-B > Quartier mal famé > Coruscant]

Citation :
Le contrebandier était pensif. Il venait de quitter le quartier des ferrailleurs et il n’avait cessé de réfléchir.

*Qu’ai-je fais, pensa-t-il. Il faut vraiment que je sois dans le besoin pour avoir accepté ces accords… Cette mission me semble des plus suicidaire… Si Jolnar est impliqué et qu'il découvre ce que je viens faire sur Tatooïne, je suis un zabrak mort…*

Il marchait dans les ruelles sombres des Bas-fonds de Coruscant, les mains dans les poches, le blaster à porté d’action. Entre la discussion avec le général et sa petite balade nocturne, il devait bien être 23h. Akarias s’arrêta à l’angle d’une rue et fit un rapide tour d’horizon. Il sortit un bloc de données de sa poche et le parcourut quelques secondes en levant le regard sur les environs de temps à autre. Puis, il rangea le bloc et reprit sa marche vers l’ouest.

*Et cette promesse que je lui ai faite… Quelle faiblesse de ma part… Mais, je ne sais pas… Il m’inspirait confiance… J’aime à penser qu’il n’abusera pas de sa position et que nous pourrons tirer avantage l'un de l'autre comme il se doit.*

Le zabrak secoua la tête tout en avançant.

*Pour un général, il a une vision très politique. On voit qu’il sait où il va et ce qu’il cherche. Mais j’ai l’impression qu’il ne m’a pas tout dit par rapport à cette histoire de contact sur Tatooïne… Qu’allait-il y faire sur Tatooïne… Je sens que je vais avoir le droit à quelques surprises.*

Akarias arriva à un nouveau carrefour et répéta la même scène que quelques minutes avant. Il sembla hésiter un peu plus. Il observa plus longuement les ruelles qui s’offraient à lui.

- Raaaahhhh, souffla-t-il. Maudites ruelles… Vous vous ressemblez toutes !

Il se décida pour la ruelle à sa gauche et poursuivit sa marche après s’être assuré qu’il n’y avait pas de bruit louche.

*Bref. De toute façon, ce qui est fait est fait et je n’ai qu’une parole. Et puis… Il faut bien mourir de quelque chose… Alors autant que ce soit en essayent de gagner sa croûte et en rendant service.*

Un sourire fugace lui éclaira le visage. Puis, il s’arrêta.

*Nous y voilà…*

Devant lui se dressait un pilier haut de plusieurs dizaines de mètres, parcourut par une foultitude d’affiche et autres papiers de propagande de clans. Il sortit une nouvelle fois son bloc de données et, faisant le tour de la place qui s’ouvrait devant lui, repéra l’étroite ruelle qu’il cherchait. Il vérifia que personne ne l’observait et il s’engouffra sur la place vers la ruelle en question. En quelques pas, il avait atteint ce qu’il cherchait. Il se trouvait dans une étroite allée desservant quelques habitations glauques et lugubres.

*Je plainds ceux qui doivent habiter ici, pensa-t-il.*

Il s’était arrêté devant une porte affichant le numéro 7. Elle était identique aux quelques autres se trouvant non loin. Une fenêtre voisine laissait passer une faible lumière venant apparemment d’une pièce à côté. Akarias sortit les mains de ses poches et, soufflant un bon coup, se détendit. Il leva lentement la main et appuya sur la sonnette posée sur le montant de la porte. Il répéta l’opération quelques secondes plus tard et un bruit, étouffé par l’épaisseur somme toute relative du mur, répondit à cet appel. Un œil de bœuf s’ouvrit de l’autre côté de la porte laissant apparaître un point lumineux au milieu du métal, rapidement caché par la présence d’un œil venant s’y accoler. Quelques secondes plus tard, un bruit de décompression se faisait entendre et la porte métallique s’ouvrait en glissant, laissant apparaître l’intérieur d’une maison manquant cruellement de décoration et de meuble.

Sur le côté se tenait un sullustain d’un mètre cinquante environ. Il observait Akarias avec ses grand yeux noir tendis que ses grandes oreilles frémirent un court instant. Il s’embla hésiter quelques secondes et il fit un large sourire au contrebandier tout en lançant ses mains à sa rencontre.


- Akarias ! fit-il. Vieux pirate, comment vas-tu ? Ca me fait plaisir de te voir ! Entre, entre donc !
- Merci Nirioñ, je suis content de te revoir.

Le contrebandier entra dans la maison du sullustain. Elle était très en désordre, pleine de pièces de métal, de câbles électriques de toutes tailles. Des pièces de droides jonchaient le sol un peu partout, et, dans la pièce voisine, un motojet était en cours de réparation.

- Toujours les doigts fourrés dans l’électronique et la mécanique, hein Nirioñ.
- Bien sûr, Akarias. Je n’ai jamais pu m’en passer.
- Je me demandais ce que tu étais devenu…
- Ce que j’étais devenu depuis que tu es parti tu veux dire…

Le contrebandier garda le silence. Il semblait embêté par la réplique du sullustain mais il acquiesça.

- Tu sais Nirioñ, je n’ai jamais voulu vous abandonner… J’étais…
- Gardes tes explications pour d’autre Akarias, le coupa-t-il. Je sais que si tu l’as fait c’est contre ta volonté. Sinon, tu ne serais même pas entré chez moi, je t'aurais laissé à la porte comme un mal propre.
- Tu as toujours foi en moi ? questionna Akarias surpris.
- Tu m’as sortit du joug des chantiers de Bilbringi, tu m’as offert une autre vie, mouvementé certes, mais une autre vie. Je te le dois Akarias. Et puis…

Il se dirigea vers un placard qu’il ouvrit, sortant deux verres et une bouteille. Il les remplit tout en continuant à parler.


- Tu avais réussi à former une belle équipe du temps de l’Iron Fire, Akarias. Et je me souviens encore de tes yeux qui brillaient à chaque fois que tu montais à bord. Non, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais tu n’aurais pas abandonné tes amis de la sorte sans que tu y sois contraint. C’était quoi cette fois ? Des chasseurs de primes ?
- Non, les hommes de mains de Frisk Gohal. La partie de sabbac à mal tournée.

Nirioñ siffla doucement.

- Et ils t’ont couru derrière longtemps ?
- Tu parles, j’avaisi tué son bras droit… Ils m’ont coursé jusqu’à Corulag. Je les ai semé il y a deux semaines environ.
- Et maintenant, tu es venu me voir pour une simple visite de courtoisie ?

Akarias prit une gorgé. Nirioñ leur avait servit un vin fruité et très léger, parsemé d’un suave mélange poivré. Le contrebandier en bon amateur, laissa le liquide se balader dans la bouche puis, il l’avala avec délicatesse, permettant aux aromes de faire leur travail, renvoyant une agréable sensation de chaleur dans le fond de la gorge. Légèrement surpris par la qualité du vin, il leva le verre et observa la robe de la boisson à la lumière.

- Il est bon, n'est ce pas ! dit Nirioñ. Je l’ai fait venir de Naboo. Il m’a coûté une petite fortune.

Akarias posa à nouveau son regard sur le sullustain.

- C’est ça que j’apprécie chez toi Nirioñ, tu sais toujours comment faire plaisir aux autres.
- Arrête de me flatter et dis moi plutôt ce qui t’emmène.

Ils prirent place dans deux fauteuils après que le sullustain les ait débarrassés des outils et autres pièces de réparations qui les occupés.

- Je viens de récupérer un vaisseau, Nirioñ. Un YV-260. Il m’attend sur Correllia.
- Ah ! Sacré de toi ! Tu as récupéré l’Iron Fire c’est ça ?
- Non, malheureusement, je pense qu’il est définitivement perdu…

Nirioñ resta silencieux et Akarias reprit une gorgé de vin.

- Et comment as-tu fais pour avoir un nouveau vaisseau ? Tu l’as volé ?
- Non… j’ai accepté de rendre un service à la République en échange du vaisseau.
- Raaaa ! cracha Nirioñ. Te voilà corrompu.
- Calme toi l’ami, ce n’est qu’un service que je lui rend pour qu’elle m’en rendent un autre. Grâce à ce nouveau vaisseau, les affaires reprennent.
- Et cette mission, c’est une mission de contrebande classique ? La République n’est plus en mesure d’effectuer ses propres transports ou quoi ?
- Ca n’a rien à voir avec une mission de contrebande Nirioñ, répondit Akarias l’air grave. Je doit aller sur Tatooïne pour récupérer des informations sur un de leur contact que est porté disparut.

Le sullustain observa Akarias un long moment.

- Et tu es venu me voir pour me demander de venir avec toi c’est ça ?
- On ne peut rien te cacher Nirioñ, répondit le contrebandier.
- Et tu as contacté les autres aussi ?
- Non, tu es le seul dont Dexter avait les coordonnées. Je me suis dit que tu aurais peut-être les leurs.

Nirioñ fit tourner plusieurs fois son verre dans sa main. Il était pensif, le regard dans le vague.

- Ils t’en veulent Akarias, fit-il enfin. Après que tu ais disparut, nous avons cru qu’il t’était arrivé un pépin et nous avons essayé de récupérer l’Iron Fire. Birk et Farnil sont mort pendant l’assaut. Nous avons été fait prisonnier par un groupe d’individu qui nous ont fait passer trois semaines des plus déplorables. Je ne pense pas qu’ils soient tous content de te revoir. Certains accepteront peut-être de te rejoindre avec une bonne explication mais d’autres seront bien plus rancuniers.

Il marqua une pause avant d’ajouter.

- Akarias, ça fait un an que tu n’as plus donné de nouvelles… Si tu penses que tu peux débarquer comme ça et reprendre ta place, c’est que tu as une très grande estime de toi-même.
- Et toi Nirioñ ? Souhaites-tu te joindre à moi ?

Le sullustain hésita une longue minute.

- Comme je te l’ai dit, tu m’as sorti des chantiers de Bilbringi et je t’en serais toujours reconnaissant. J’accepte de venir avec toi et de contacter les autres. Mais ne compte pas sur moi pour les convaincre. Ce sera à toi de t’en charger.

Akarias fit un très large sourire à Nirioñ.

- J’ai toujours su que je pouvais compter sur toi.

[Spatioport > Coruscant]

_________________
Inventaire
Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre secrète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre secrète
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La recette secrète..
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [ROSA] Une mission secrète dans la démo
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre de la Force :: Galaxie :: Coruscant (propriété républicaine)-
Sauter vers: